Lorsque vous avez un travail à domicile freelance, que ce soit pendant deux mois ou 30 ans, vous devez prendre du recul et évaluer comment les choses se passent de temps en temps. Il faut vous assurer de ne pas commettre d’erreurs qui pourraient vous faire perdre du temps et de l’argent.

Ici, nous allons examiner 10 erreurs que vous devez éviter de commettre en tant que freelance. Je vous conseille d’utiliser cette liste pour passer en revue ce que vous faites, et voir si vous devriez changer vos habitudes. 🙂

1. Travailler 24h / 24 et 7j / 7

Bien que le travail à domicile freelance offre la possibilité de prévoir ses horaires et d’avoir des horaires flexibles, vous ne pouvez pas travailler tout le temps. Il est important de créer un équilibre entre le travail et la vie privée afin que vous sachiez quel travail doit être fait et que vous prévoyiez du temps pour faire toutes les autres choses qui comptent pour vous.

Le moyen le plus simple de le faire est de créer une sorte de calendrier de travail. Il n’est pas nécessaire que ce soit un calendrier de 9 à 5, mais il offrir une certaine cohérence afin que vous puissiez entrer en « mode travail » quand c’est nécessaire et faire les choses de manière plus efficaces et efficientes. Le fait d’avoir un horaire aidera également les clients à communiquer avec vous pendant vos «heures d’ouverture» et aidera les membres de la famille à savoir quand vous laisser seul pour que vous puissiez travailler.

2. Sous-évaluer votre travail

L’un des plus gros problèmes que je rencontre lorsque je parle aux nouveaux freelances est qu’ils sous-évaluent gravement leur temps et leur travail. Accepter des projets gratuitement ou à très faible coût, c’est dire aux clients que votre labeur a peu de valeur. Établissez des prix qui ont du sens sur votre marché et qui correspondent aux services que vous offrez et respectez-les. (OK, je vais parfois faire un projet pro bono pour un membre à but non lucratif ou de la famille, mais pas très souvent.)

Voici un article pour vous aider à avoir une idée de ce que les autres facturent.

3. Accepter tous les projets qu’on vous propose

Environ la moitié des projets qui se présentent à vous en tant que freelance établi seront des trucs bidons. Et il est normal de refuser ces projets. Ne restez pas coincé dans tous les projets qui se présentent à vous et refuser de travailler sur quelque chose qui vous embarrasse ou qui vous accable parce que vous avez déjà une charge de travail conséquente.

Voici cinq types de projets à éviter:

Tout ce qui implique quelque chose que vous ne savez pas vraiment faire, à moins que ce ne soit une compétence très simple à ajouter à votre cv.

-Des projets qui vous donnent un sentiment d’inconfort. Cela peut inclure tout ce en quoi vous ne croyez tout simplement pas, avez des inquiétudes quant à la légalité du truc. Ou bien ces projets que vous ne pensez pas pouvoir bien mener.

-Des projets de clients qui ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent ou qui hésitent à payer dès le départ. (Ce sont d’énormes signes qu’il faut dire non.)

-Les projets pour des membres de la famille ou des amis proches sont toujours délicats. C’est difficile de dire non, mais c’est parfois la meilleure chose à faire pour que les sentiments ne soient pas blessés et que les relations ne soient pas tendues.

-Les projets qui arrivent alors que votre emploi du temps est blindé. Si vous voulez vraiment le projet, demandez si le calendrier du client est flexible, mais n’acceptez pas de projet si vous ne pouvez pas respecter les délais.

4. Ne pas avoir de «vente incitative» pour les clients

Trouver le moyen de poursuivre le projet après le contrat initial, ou encore d’offrir des fonctionnalités/contenus supplémentaires. C’est le plan d’affaires qui vous permet de travailler sur le long terme avec un client.

Pensez à des moyens de garder le client heureux et en contact plus longtemps, comme des contrats de maintenance, d’analyse ou de publicité sur les réseaux sociaux/community management.

5. Facturer les clients de façon incohérente

Si vous ne disposez pas d’un processus de facturation, vous manquez probablement des paiements. Cela peut également causer une grande frustration chez les clients.

Pourtant, il n’y a rien de plus simple que de mettre en place un processus de facturation:

Fixez les tarifs (et produisez un fichier que vous pouvez donner aux clients)

Définissez un calendrier de facturation (fréquence d’envoi des factures et dates d’échéance)

Informez les clients des nouveaux tarifs annuellement

Tenez-vous en à vos propres règles

6. Être trop à l’aise

Si vous ne continuez pas à apprendre de nouvelles choses et à vous tenir au courant des tendances, des outils et des techniques, vous prendrez du retard. Ne vous permettez pas de vous sentir trop à l’aise avec vos capacités et vos talents. Il est impératif que vous continuiez à apprendre de nouvelles choses au lieu de vous reposer sur vos lauriers.

7. Promettre trop… et ne pas pouvoir livrer

Ne promettez rien que vous n’êtes pas sûr à 100% de pouvoir livrer. Cela arrive tout le temps. Oui, il faut être accommodant avec les clients, mais attention à ne pas acquérir la réputation d’un freelance qui ne peut pas offrir ce qu’il promet.

Commencez par vous donner une certaine marge de manœuvre lors des conversations avec les clients. Ecoutez quand ils décrivent ce qu’ils veulent, et dites « ça me semble faisable, mais je vais devoir réfléchir à la façon de faire fonctionner tout cela. » Ensuite, vous avez quelques options pour savoir si vous pouvez le faire, comment choisir un prix pour le service et même avoir une porte de sortie si vous ne pensez tout simplement pas que la mission est réalisable.

8. Travailler sans stratégie

Si vous travaillez au jour le jour sans vous soucier de ce qui va arriver ensuite, vous serez en difficulté. Même les freelances doivent développer un plan d’affaires et une stratégie.

Où voulez-vous être dans un an, cinq ans, 10 ans? Il sera difficile d’y arriver si vous ne savez même pas où vous allez.

9. Oublier l’administratif

En parlant de petite entreprise, n’oubliez pas l’administratif. Si les taxes, le marketing, les licences, le réseautage et les discussions sur les revenus par rapport aux dépenses ne sont pas votre truc, alors trouvez de l’aide.

Ne pas penser au travail freelance comme une véritable entreprise peut vous nuire à long terme. Vous avez besoin d’une bonne compréhension des obligations fiscales et légales applicables dans votre région. Le non-respect de ces règles peut entraîner des maux de tête importants et des dépenses imprévues.

10. Parier trop sur vos clients actuels

La vérité sur le travail en tant que freelance est que n’importe quel client peut disparaître du jour au lendemain.

La solution est de diversifier votre clientèle et de vous assurer d’avoir de bonnes relations avec vos clients actuels. Une partie du travail revient également à votre stratégie. Avez-vous un plan sur la façon de remplacer un client (et le flux de revenus qui va avec) si nécessaire?

Conclusion

Bien qu’il soit facile de tomber dans certaines de ces erreurs courantes de la vie de freelance, il peut être tout aussi facile de les corriger. La clé du travail à domicile freelance est de rester concentré, organisé et de créer un plan. Vous n’avez pas à faire tout ça en une journée; beaucoup de ces choses évoluent avec le temps. (Probablement de la même manière que votre entreprise freelance a changé et s’est développée.)

Bon courage!

Vous cherchez l’équipement nécessaire pour travailler à la maison? Je recommande:

Travail à domicile freelance: 10 erreurs à ne pas commettre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *