comment faire des économies sur l'eau

Comment faire des économies sur l’eau à la maison?

Comment faire des économies sur l’eau à la maison?

En complément de l’amélioration de son logement, il existe une multitude de mesures non coûteuses ou très peu coûteuses permettant d’économiser de l’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ces mesures concernent l’éclairage, la veille des appareils électrique, le chauffage, l’eau, l’aération, la cuisine et le confort d’été.

• L’eau
– 97% de la quantité d’eau de la planète sont salées car se trouvant dans les mers. Or une grande partie des eaux douces que l’on peut exploiter se trouve à des niveaux difficiles à accéder, comme dans les nappes souterraines profondes ou dans les glaciers des pôles. Une infime portion de l’eau seulement est donc facilement exploitable. De ce fait, l’eau est une richesse que l’on doit préserver.

Chaque Français utilise en moyenne 200 litres d’eau par jour, dont deux litres pour la boisson. Mais cette consommation varie d’un individu à l’autre. Malgré des besoins en eau apparemment plus importants, le monde rural est plus économe que le monde citadin : 120 litres par jour en moyenne.
Les adultes dans la force de l’âge consomment beaucoup plus que les personnes âgées (100 litres par jour) et les enfants (70 litres par jour).
La consommation d’eau augmente sensiblement en fin de semaine. Le samedi est souvent consacré aux travaux ménagers, lessives et lavage des voitures.
Lorsqu’il est en vacances, le Français utilise l’eau sans compter : 230 litres par jour !
Au travail, chaque employé utilise environ 110 à 140 litres par jour (sanitaires et entretien représentent 65% de la consommation).

 Dans un foyer, les consommations moyennes sont les suivantes :
– Cuisson des aliments : de 4 à 12 litres
– Chasse d’eau : de 10 à 12 litres
– Douche : de 20 à 60 litres
– Bain : de 100 à 150 litres
– Lave-linge : de 70 à 130 litres
– Lave-vaisselle : de 25 à 40 litres
– Lavage d’une voiture : de 300 à 400 litres
– Arrosage des pelouses : de 15 à 20 litres par m2.
Le hit-parade de l’usage domestique. On utilise l’eau à la maison pour :
– La toilette : 39%
– Les sanitaires : 20%
– Le lavage du linge : 12%
– Le nettoyage de la vaisselle : 10%
– La préparation des repas : 6%
– L’arrosage des jardins et le lavage de la voiture : 6%
– D’autres usages domestiques : 6%  

Economiser l’eau au quotidien est facile et peu contraignant. Il suffit de modifier quelques-unes de nos habitudes. Or, les habitudes se prennent tôt, il est donc nécessaire d’éduquer nos enfants dès le plus jeune âge. Chacun d’entre nous peut faire le geste citoyen d’économiser une ressource de plus en plus rare l’eau et de faire d’importantes économies.

Les bons gestes pour économiser l’eau : 
Il n’y a pas de petits gestes lorsqu’il s’agit d’économiser l’eau !
93% de notre consommation d’eau sert pour l’hygiène et l’entretien. Il appartient donc à chacun de mettre en place des habitudes mais aussi des outils simples et pratiques pour réduire notre facture et notre consommation d’eau.

• Appareils économiseurs d’eau  
Différents appareils ont été conçus pour optimiser et raisonner les débits d’eau. Ils s’adaptent, pour la plupart, directement sur la robinetterie.

Les aérateurs économiseurs d’eau (ou mousseurs) opèrent sous pression un mélange optimal de l’air et de l’eau. La proportion d’air est au final plus importante et l’eau est rendue plus crémeuse. Le résultat ainsi obtenu permet de diviser par moitié le débit d’eau d’une installation classique. L’impact d’éventuelles fuites d’eau en sera également mieux maîtrisé.
Ces appareils se présentent sous la forme d’embouts percés de trous qui se vissent à l’extrémité des robinets. Ils sont d’un faible coût unitaire (environ 8 euros) et s’adaptent facilement sur les installations existantes, sans qu’il soit nécessaire d’en remplacer la robinetterie. Chaque aérateur (ou mousseur) étant indépendant, le débit d’eau reste le même, en cas d’ouverture de plusieurs robinets au même moment dans l’habitation. Il n’y a pas de perte de confort pour l’utilisateur, qui bénéficie d’un service équivalent à celui d’un robinet non équipé.
En vous équipant de ces appareils, vous pourrez réduire de façon importante votre facture d’eau, tout autant que votre facture d’énergie, puisqu’il ne sera plus nécessaire d’approvisionner ni de chauffer les mêmes quantités d’eau pour satisfaire vos besoins quotidiens.
Ils permettent, en mélangeant de l’air avec de l’eau, de réduire le débit de moitié (de 13 l/min à 6 l/min) sans réduire le confort. Economie : de 30 à 50 % d’eau.

– Les mousseurs hydro économes permettent de réduire ce débit de 30 à 70 % (débit de 4 et 8 litres/minute) sans perte de confort.

– Remplacer votre robinet “mélangeur” par une robinetterie dite mitigeur, c’est 10% d’économie.
– Avec un robinet type “thermostatique” vous préréglée une fois la température souhaitée, les économies peuvent atteindre encore 30%.
– Le stop douche est recommandé pour les robinetteries sans mitigeurs. Il permet de stopper l’eau tout en gardant le réglage de la température désirée.
– Un réducteur de débit pour la douche s’installe entre une pomme de douche et le flexible. Il permet de réduire le débit d’eau de moitié, tout en gardant la même pression de jet.
Une pomme de douche économique permet aussi de fractionner les gouttes d’eau par un système de turbulence. La surface de contact avec la peau est plus grande, ce qui renforce son efficacité (débit de 6,5 l/min pour certain modèle à la place de 20 l/min pour une douche classique)

Info : N’oubliez pas aussi de mesurer le débit de vos robinets et de vos pommeaux de douche avant d’envisager d’acheter du nouveau matériel. Vous avez peut-être la chance d’être déjà équipé d’une installation économe.

Si vous possédez une chaudière à gaz, vérifier le débit minimum d’enclenchement avant d’acheter et d’installer des réducteurs de débit ou des douchettes économes afin d’être certain que celui-ci soit compatible avec le débit délivré par ces équipements.

• Dans la salle de bain  


La consommation d’eau à l’intérieur de la maison se fait à 65 % dans la salle de bain. Comme on en gaspille le plus dans cette pièce, on peut également y réaliser le plus d’économie et avec le plus de facilité.
– Prendre une douche (20 à 60 litres d’eau) plutôt qu’un bain (100 à 150 litres).
– Si on fait couler l’eau avant de prendre sa douche pour attendre qu’elle atteigne la
  bonne température, on peut la faire couler dans un seau pour la réutiliser.
– Ne pas laisser couler l’eau quand on se savonne sous la douche.
– Posez un stop douche avant la douchette : cela vous permet d’arrêter l’eau pendant que vous vous savonnez, et de la rouvrir à la même température et à la même pression
– Si vous préférez un bain, commencez à remplir votre bain avec l’eau chaude puis ajustez la température à votre goût avec l’eau froide : cela évite de rajouter de l’eau chaude dans un bain trop froid !
– Pour les enfants, adapter le volume du bain à leur morphologie : un bain n’est pas une piscine et quelques dizaines de litres sont largement suffisants pour des enfants.
– Ne pas laisser couler l’eau quand on se brosse les dents. Utiliser un verre pour se rincer
  la bouche. Pour trois minutes de brossage de dents, ce sont environ 45 litres d’eau gaspillés
– Ne pas laisser couler l’eau lorsque l’on se rase. Utiliser le clapet de lavabo. Rincez votre rasoir en ne mettant que quelques centimètres d’eau tiède au fond du lavabo.

Eau chaude sanitaire :Afin de réduire les risques de développement des bactéries  et en particulier des légionelles dans les systèmes de production d’eau chaude, il est recommandé de : maintenir la température à 55°C minimum,
– vidanger, détartrer régulièrement les ballons d’eau chaude, nettoyer, détartrer les pommes et flexibles de douche, filtres de robinet (à remplacer si l’état d’usure le nécessite).
– La température du point d’usage (douche …) doit être limitée à 50°C pour éviter tout risque de brûlure.

• Dans la cuisine  
il y a de nombreux petits gestes que l’on peut poser et qui contribuent à économiser de grandes quantités d’eau. Ils concernent tout autant la façon de cuire les aliments que les habitudes de nettoyage.

– Ne pas laisser couler l’eau quand on fait la vaisselle.
– Mettre un pichet d’eau potable au réfrigérateur de manière à éviter de faire couler
  souvent l’eau du robinet jusqu’à ce qu’elle refroidisse pour boire frais.
– Un mitigeur permet de régler plus facilement la température de l’eau.
– J’évite de laisser couler l’eau du robinet pendant que je fais la vaisselle
– Si vous lavez la vaisselle à la main, ne faites pas couler l’eau sans arrêt pour la rincer. Si vous avez deux éviers, remplissez-en un à moitié avec de l’eau savonneuse et l’autre avec de l’eau qui servira au rinçage. Si vous n’avez qu’un évier, rincez la vaisselle dans un plat rempli d’eau chaude ou placez-la dans un panier à vaisselle et rincez-la avec la douchette.
– Lorsque vous lavez les fruits et les légumes, ne faites pas couler l’eau sans arrêt. Lavez-les plutôt dans un évier à demi rempli d’eau et rincez-les rapidement sous le robinet.- Si vous faites bouillir des légumes, utilisez juste assez d’eau pour les couvrir et mettez le couvercle sur la casserole en vous assurant qu’elle est bien fermée. La cuisson à la vapeur nécessite encore moins d’eau tout en préservant davantage la valeur nutritive des aliments.
– Arroser les plantes avec l’eau de rinçage des légumes.
– Installer des régulateurs de débits d’eau.
– Utiliser l’eau de pluie pour les usages non alimentaires.

Pour préserver la qualité de votre eau
Après une absence prolongée, ne pas boire l’eau ayant stagné dans les canalisations.
Laisser couler quelques litres avant de prélever l’eau, la conserver au frais dans des récipients fermés et la consommer dans les 24 heures.
Pour la boisson et la préparation des repas, préférer l’eau froide à l’eau chaude sanitaire.

• Des appareils ménagers de moins en moins gourmandsLes appareils ménagers sont bien plus économes en eau qu’autrefois. Les lave-linge modernes consomment moins de 100 litres par lavage contre 140 il y a dix ans. De même pour les lave-vaisselle qui ne consomment que 40 litres environ contre 60 pour les modèles plus anciens.

Le lave-linge et le lave-vaisselle sont des appareils qui consomment beaucoup d’eau : un cycle de lave-linge nécessite entre 70 et 130 litres d’eau et un cycle de lave-vaisselle consomme entre 25 à 40 litres d’eau. Il est donc primordial de ne les mettre en marche que lorsqu’ils sont pleins.

– N’hésitez pas à utiliser les programmes “demi-charge ou éco “, proposés généralement sur ces appareils.

– 
Lors de l’achat d’un lave-linge ou d’un lave-vaisselle, prenez en compte la consommation d’eau de l’appareil. Même s’ils sont un peu plus chers à l’achat, les appareils économes se révèlent être de bons investissements car ils réduisent votre facture d’eau (et d’électricité par la même occasion). L’étiquette Energie permet de connaître la consommation d’eau des appareils.

Comment utiliser son lave-vaisselle d’une manière économe ?
Si des restes sont présents sur les assiettes, vous pouvez éventuellement passer une éponge humide pour les enlever mais évitez de les rincer à l’eau courante. Mettez en marche votre appareil en privilégiant le mode éco. Le mode éco est plus long mais il consomme moins d’eau et donc moins d’énergie. 80% de l’énergie utilisée par un lave vaisselle sert à chauffer l’eau.

• Les toilettes  
Chaque fois que nous tirons la chasse d’eau, nous gaspillons 10 à 12 litres d’eau rendue potable à grand frais. Cette consommation représente 35 % de notre facture !

– Dans les WC, installer une chasse d’eau à double commande. Changer son mécanisme de WC pour le remplacer par un mécanisme à double commande est la solution la plus performante pour faire des économies d’eau durables. 
Cette chasse d’eau permet d’économiser 10 m3 d’eau par an et par personne (soit en moyenne 20 % d’économie).

– Une fuite de chasse d’eau c’est 600 litres par jour, soit environ 750€ par an environ selon les communes.

Un simple geste peut permettre de faire de réelles économies d’eau sur des toilettes anciennes dont le réservoir de la chasse d’eau a une grande capacité.
Le principe est de réduire le volume utile du réservoir en y mettant une bouteille d’eau fermée par exemple.
Posée horizontalement au fond de la cuvette de manière à ne pas gêner le fonctionnement du mécanisme, la bouteille réduit le volume du réservoir mais permet de conserver une hauteur d’eau suffisante et donc de générer l’effet de chasse attendu.
A chaque fois que vous tirez la chasse, vous faites une économie égale au volume de la bouteille (soit au moins 10 %).
Attention, ne mettez pas une brique car à la longue, la terre cuite se désagrège et vient bloquer le système ou gêner la fermeture de la chasse.

Laisser un commentaire