comment demander une augmentation à son patron

Comment demander une augmentation à son patron ?

Allez-vous recevoir cette année l’augmentation que vous méritez ? Votre carrière est très probablement le bien financier qui vous rapporte le plus. Savoir obtenir une augmentation de salaire fait partie des étapes d’une gestion active de votre carrière. La plupart des gens ne demandent pas d’augmentation de salaire. Ne faîtes donc pas partie de ceux qui produisent de bons résultats mais ne savent pas demander une augmentation. Savoir obtenir des augmentations de salaire vous fera gagner des dizaines, voire des centaines de milliers d’euros supplémentaires sur l’ensemble de votre carrière. Même si vous obtenez simplement 4% d’augmentation au lieu de 2%. Vous n’avez pas appris à l’école comment demander une augmentation de salaire, voici les 4 étapes à ne pas rater :

Listez l’ensemble de vos réussites.

Apportez quelquechose sur la table de négociations. Soyez sûrs de savoir ce que votre employeur attend de vous et délivrez plus. Ayez une attitude remarquable, positive, collaborative, un esprit d’équipe. Assurez-vous que les gens soient au courant de vos réussites, en particulier votre responsable, et au-dessus. Notez enfin tous vos accomplissements par écrit, de manière chiffrée, pour préparer votre entretien. Par exemple, vous avez augmenté les ventes de 8% par rapport à l’année précédente, ou vous avez fait gagner 100 000 euros à votre entreprise en réduisant le nombre d’impressions, au lieu d’écrire “responsable du service de réduction des coûts”. Si vos résultats ne sont pas bons, ne demandez pas d’augmentation, mais négociez des objectifs plus réalistes afin d’obtenir une augmentation l’année suivante.

Déterminez combien vaut votre place.

Lisez la presse, consultez internet, scrutez les offres d’emploi, questionnez vos collègues, parcourez la grille des salaires de votre société, recoupez vos informations, pour savoir si vous êtes très bien payé, correctement payé ou mal payé. Il n’y a pas que votre salaire à négocier, mais aussi vos vacances, la flexibilité de vos horaires, vos stock-options, votre formation, votre participation à des séminaires, votre voiture de fonction, vos frais de déplacement, vos responsabilités (qui peuvent induire une augmentation de salaire), un ordinateur, une prime exceptionnelle …

Parlez-en à votre responsable au bon moment et de manière professionnelle.

Le meilleur moment peut-être lors de votre entretien annuel ou juste après une belle réussite de votre part, qui a attiré l’attention. Si les salaires ont été gelés ou si vous savez que l’entreprise traverse une passe difficile, peut-être vaut-il mieux attendre quelques mois. Mais peut-être que votre secteur d’activité est en plein boom. Sachez à quel moment de l’année les salaires de l’année suivante sont décidés, pour ne pas faire votre demande trop tard. Abordez le sujet sans menace, sur le ton “j’aime mon travail et cette entreprise”, en présentant ce que vous avez accompli, ce qui était attendu et ce que vous avez fait de plus, qui justifieront votre augmentation. Demandez plus que l’augmentation souhaitée afin de garder une marge de négociation. Répétez l’entretien avec un ami si besoin.

Soyez parés pour toutes les réactions.

Si la réponse est positive, n’oubliez pas de remercier votre responsable, puis de lui donner raison, dans la suite de votre travail, qui préparera votre augmentation de l’année suivante. S’il doit d’abord consulter d’autres personnes, remerciez-le pour son soutien. Si la réponse est négative et argumentée, ayez prévu une réponse positive mais ferme, pour chaque argument possible et imaginable. Peut-être qu’il est temps de changer de poste, si vous constatez que vous êtes mal payés par rapport à votre contribution.

Obtenir régulièrement une augmentation est un travail sur la durée : vous devez vous assurer que tout le monde est d’accord sur les objectifs de votre poste, vous devez faire encore mieux pour apporter quelque chose sur la table de négociations, vous pouvez même demander à votre responsable ce qui dépasserait ses attentes, vous devez savoir faire connaître vos résultats, vous devez savoir demander une augmentation et les avantages qui vont autour. Sur la durée, la différence financière sera énorme.

Votre patron refuse de vous augmenter? C’est peut-être le signe qu’il est temps de changer de travail.

Voici 5 signaux à connaitre pour décider de chercher un nouveau poste :

Vous n’aimez pas le travail que vous faites.

Voulez-vous vraiment passer la plus grande partie de votre vie à faire quelque chose que vous n’aimez pas, ou même que vous détestez ? Préférez-vous un travail qui vous paie 50 000 euros et que vous détestez ou un travail qui vous paie 25 000 euros et que vous adorez ?

Votre demande d’augmentation a été refusée.

Vous devez vous demander pourquoi votre demande a été refusée. Il y a peut-être une bonne raison : la compagnie a fait de mauvais résultats, par exemple, ou vous avez déjà le salaire le plus haut pour cette fonction.

Vous travaillez pour une entreprise que vous ne respectez pas.

S’il n’y a rien qui vous donne envie de vous engagez, de donner de votre temps et de vous investir, pour la compagnie pour laquelle vous travaillez, pourquoi ne pas chercher autre chose ?

Vous travaillez pour une entreprise qui ne vous respecte pas.

Dans ce cas, comme dans le cas précédent, pourquoi travailler pour eux ?

Vous vous ennuyez dans votre travail et n’avez aucun défi à relever.

Vous avez alors plusieurs options : vous pouvez vous porter volontaire pour un nouveau projet, demander une formation pour un poste qui vous conviendra mieux ou vous impliquer dans les oeuvres sociales de votre entreprise.

Si votre situation actuelle correspond à l’un de ces 5 signaux, il est important de ne pas quitter votre travail actuel avant d’avoir trouver un nouveau poste. En France, une personne sans emploi met en moyenne 13 mois à trouver un poste. Et vous détesterez plus de ne pas recevoir votre paie à la fin du mois que votre travail actuel.

Vous voulez d’autres idées pour gagner de l’argent? Je recommande: