Quel est le principal motif de disputes avec votre conjoint ? Il y a de grandes chances pour que ce soit l’argent. A propos d’un produit acheté sans concertation qui implique qu’un autre achat prévu ne pourra être réalisé ce mois-ci. Ou de modifications de budgets non discutées. Ou du changement de voiture qui va devoir être reporté. Les motifs de disputes au sujet des finances familiales ne manquent pas. Que vous ayez des comptes joints ou séparés n’y changera rien. Comment faire pour que le sujet de l’argent ne soit plus un motif de disputes, ou en tous les cas, beaucoup moins ? Voici 5 points à mettre en place :

1. Communiquez. Le plus important est de communiquer sur l’état des finances et sur les buts financiers que vous vous fixez, à moyen et long terme. Pour quel type d’habitation voulez-vous changer, quelle nouvelle voiture à quel moment, quels achats de gros équipements, … Discuter à chaque transition de vie est aussi primordial : quand des enfants arrivent, si l’un des deux arrête de travailler ou perd son travail, s’il y a une reprise de travail, quand les études des enfants doivent être financées, quand l’heure de la retraite approche, par exemple.

2. Travaillez comme une équipe. Les activités que vous réalisez en commun vous aident à partager vos valeurs, à mieux vous comprendre. Elles doivent être privilégiées. Pour que vos finances soient en cohérence avec le reste de votre vie, créez et mettez à jour ensemble votre budget familial. Les discussions sur ce qui est vraiment important pour votre famille viendront alors naturellement.

3. Soyez honnêtes. Que vos comptes soient joints ou séparés, vous avez besoin de connaître la situation financière de l’autre. L’idéal serait de le faire dès les fiançailles. Trop souvent l’année de fiançailles est passée à discuter et préparer le jour des noces, alors qu’il est au moins tout aussi important de savoir où en sont vos finances. Aborder le sujet sera aussi l’occasion de partager vos rêves, vos projets à long terme et le moyen de les concrétiser. Si l’un des deux fiancés est surendetté, il vaut mieux le savoir dès le début. Pour accepter le mariage en connaissant la façon dont l’autre gère son argent. Etre honnête est nécessaire tout au long de la vie de couple, pour que personne n’ait besoin ou envie de cacher des factures ou des achats importants.

4. Acceptez vos différences. Il y aura forcément des désaccords. S’il est important de discuter, il ne faut pas tout discuter. Deux solutions sont possibles. Soit avoir des comptes séparés, budgetés sur l’année, sur lesquels chacun dispose d’une somme à dépenser comme il le souhaite. Sans aucune question posée. Soit fixer un montant au delà duquel toute décision doit être prise à deux. Par exemple au dessus de 500 euros. En dessous ce n’est pas nécessaire.

5. Protégez-vous. Vous devez diminuer vos risques financiers et donc protéger votre couple et votre famille des événements qui pourraient survenir. Vous devez vous protéger en cas de décès ou d’invalidité. Vous devez prévoir votre succession au travers d’un testament pour que tout se passe comme vous le souhaitez le moment venu. Vous devez bien sûr vous créer au plus tôt un fond de précaution correspondant à six mois de dépenses de votre famille.

Comme pour toute relation, l’essentiel est de communiquer. Faute de communication, et parfois simplement d’appliquer les 5 points ci-dessus, le nombre de divorces en France est très élevé. On en arrive même parfois ensuite à la situation paradoxale où les gens restent ensemble pour des raisons financières. Car un divorce coûte cher, comme de payer deux habitations, et beaucoup d’autres coûts en double. Qu’est-ce-qui marche dans votre cas ? Ou ne fonctionne pas ? Quels conseils donneriez-vous ? Qu’est-ce-qui a apporté une vraie amélioration ? Quel serait le sixième point à ajouter selon vous ?

5 idées pour gérer l’argent dans votre couple