Gagner de l’argent en achetant et revendant des sites Internet

Si vous vous demandez dans quoi investir pour gagner de l’argent, le négoce de sites internet est une bonne idée. Vous pouvez, avec une bonne dose d’intuition, en faire un véritable métier.

Le principe est on ne peut plus simple, vous achetez un site internet déjà lancé, disposant d’un certain nombre de visiteurs et de certains atouts, pour le faire croître et le revendre plus cher, un peu tard.

Il est préférable pour cela d’avoir certaines qualités en matière de gestion, et d’avoir certaines connaissances en programmation. A cela, disposer d’un capital de départ est une condition inévitable, et si vous pouvez générer des revenus, vous pouvez également perdre de l’argent de par cette aventure.

Il s’agit donc d’une activité risquée, mais vous connaissez l’adage « Qui n’essaye rien n’a rien », et si vous vous sentez attiré par ce genre de commerces, cet article a pour but de vous fournir une introduction dans ce domaine.

Tout d’abord, avant d’entrer dans le vif du sujet, je voudrais faire un bref rappel sur un sujet connexe : le négoce de domaines web. En effet, si vous disposez d’un budget limité, vous pouvez vous lancer dans l’achat et la revente de domaines internet.

L’achat et la vente de noms de domaines

Les noms de domaines libres peuvent être aujourd’hui achetés pour une bouchée de pain. Sur Godaddy.com, par exemple, vous pouvez faire l’acquisition d’un domaine pour 8 euros.

Bien entendu, la quasi-totalité des domaines intéressants ont déjà été réservés, mais on peut toujours parvenir à trouver un domaine intéressant, en fouillant et en réfléchissant beaucoup.

A cela, un grand nombre de domaines qui étaient réservés arrivent à expiration sans avoir été renouvelés, et des sites spécialisés comme expireddomains.net, se chargent de vous les lister. Compte-tenu du fait que les noms de domaines expirés ont déjà suscité l’intérêt d’un précédent acheteur, ils s’avère judicieux de consulter les listes de domaines expirés. Qui sait, peut être qu’un jour google.com oubliera de renouveler son domaine, enfin, ne rêvons pas trop.

Voilà, donc si vous êtes parvenu à trouver un nom de domaine intéressant, sachez que vous pouvez le revendre sur des sites spécialisés comme sedo.fr, qui se chargent de mettre votre nom de domaine aux enchères sur leur catalogue (contre une commission sur les ventes bien évidement).

A cela, sedo placera sur votre domaine des liens promotionnel textuels, qui pourront vous rapporter des revenus, si un visiteur égaré tombe sur votre site fantôme, et clique sur un lien. Bref, de quoi générer des revenus le temps que votre domaine se vende.

Il est également possible de se lancer dans le rachat de noms de domaines intéressants déjà réservés, dans le but de les revendre à un prix plus élevé par la suite. C’est une manœuvre risqué, en effet, si vous achetez un domaine à 2000 euros, que vous le mettez aux enchères et qu’il part pour 300 euros, vous aurez fait une mauvaise affaire.
Cela dit, il n’y a pas lieu d’être forcément pessimiste, vous pouvez espérer générer des revenus de la sorte.

L’achat et la vente sites internet : Comment ça marche ?

Passons maintenant au vif du sujet : « L’achat et la revente de sites web, déjà existants ».

Il s’agit, au delà du négoce, d’une véritable aventure, et si vous avez des talents de gestionnaire, et un minimum de capital à investir, vous pouvez vous lancer dans ce genre de commerces.

Il existe plusieurs manières d’acheter un site qui soit déjà établi. La première manière, c’est d’utiliser des services comme Sedo.fr, qui, en plus de mettre des domaines aux enchères, sert de plateforme entre les vendeurs et les acheteurs de sites web.

Vous y trouverez donc un grand nombre de sites fonctionnels, et ces sites ont l’obligation d’installer un outil de tracking sur leurs pages, afin de vous permettre de contrôler leur audience.

Vous serez ainsi largement documenté sur la fréquentation du site internet en vente (visiteurs uniques, pages vues..).

Certains sites sur sedo sont vendus aux enchères, mais d’autres non. Certains sites en effet, vous laissent la possibilité de faire un offre via cette plateforme pour le rachat de leur site, qu’il accepteront ou déclineront.

Vous pouvez ainsi parcourir le catalogue des sites en vente pendant plusieurs journées, pour dénicher ceux dont le rachat pourrait s’avérer rentable.

Il existe à cela une seconde méthode pour racheter des sites, qui consiste tout simplement à démarcher directement les administrateur du site. Cette technique a l’avantage de vous permettre d’acheter des sites à un prix plus bas, puisqu’il n’y a pas de commission à régler.

Le choix du site à racheter

Bien évidemment, il faudra prendre soin d’acheter un site viable, ayant de réelles chances de croître dans les mois, ou dans les années à venir.

Il faut à cela être très méticuleux sur les dépenses que vont engendrer la « détention provisoire » du site acquis. En effet, certains sites disposent de services clients ou engagent des modérateurs ou tout autre personnel, devant être payé durant toute la durée de la détention. Il est donc nécessaire dans ces cas-là de bien calculer son coup : « D’ici combien de temps dois-je revendre le site, la plue-value du prix de revente couvrira-t-elle les frais de maintien du site ?… ».

Enfin, tout cela pour vous dire, que la bonne affaire consiste sans doute à racheter des sites sans employés, ou avec du personnel bénévole. Les communautés disposant d’un forum avec des modérateurs engagés, sont souvent très intéressantes à racheter. Ces sites ne nécessitent pas d’engagement particuliers, les visiteurs y reviennent d’eux-mêmes pour échanger leurs points de vue sur divers sujets. Il faut toutefois faire attention à garantir la pérennité du site communautaire en innovant un peu (ajouter ou modifier des sections du forum par exemple), ou alors revendre ce types de sites à court, ou à moyen terme.

Si vous achetez un site non communautaire, avec des articles journaliers par exemple, il vous faudra soit continuer l’enrichissement du contenu vous-même après le rachat, soit engager quelqu’un.

Le bon site à racheter est donc un site que vous êtes certain de pouvoir faire croître, mais comme pour toute entreprise, la finalité consiste à effectuer une plus-value, et l’aspect financier du rachat doit tenir une place prédominante dans votre esprit.

Pour revendre votre site, vous pouvez soit attendre que quelqu’un vous fasse une offre (laissez toujours cette possibilité ouverte), soit le mettre aux enchères à l’issu du délai de détention que vous vous êtes fixé. Vous saurez alors, si vos efforts ont payé, et pourrez, suivant votre talent, empocher une plus-value importante.

Enfin dernier point, et c’est un aspect technique. Les sites durant toute la durée de la détention peuvent subir des difficultés techniques. Je parle ici précisément des sites communautaires. D’une part, les grands forums de discussion disposent de bases de données conséquentes, et des erreurs peuvent survenir. D’autre part, il peut arriver, en cas de grande fréquentation, que votre serveur surcharge et que votre bande passante sature. Dans ce cas-là, il est avisé d’avoir des connaissances techniques vous permettant de faire face à ces problèmes (installation de serveurs supplémentaires…etc), ou d’engager un expert en maintenance (en freelance).

En conclusion, c’est vous qui gérez, c’est vous qui flairez. Le métier de webmestre temporaire est enrichissant, peut vous faire gagner de l’argent, et vous y ferez un gain d’expérience. C’est une aventure à tenter, pourvu que l’on soit sûr de son coup.

Facebook Comments