Chômage élevé en France: la faute des RH et recruteurs ?

Il y a environ un mois, j’ai décidé de changer de job. J’avais envie de changer d’air, et selon moi, travailler dans un bureau pour rencontrer de nouvelles têtes reste important, même si j’ai aussi une activité en ligne.

Bref, j’ai décidé d’envoyer mon CV et des lettres de motivation pour des emplois dans le domaine du marketing en ligne.

Malheureusement, quand j’ai vu le comportement de certains employés des resources humaines ou bien celui de recruteurs qui étaient censés m’aider à trouver un emploi, j’ai vite déchanté…

De nombreux RH et recruteurs incapables?

Loin de moi l’idée que tous les RH et recruteurs sont des nuls. Non, il en existe des biens, et j’en ai même rencontrés. Cependant, dans de nombreux cas, j’ai eu affaire à des “spécialistes” qui ne connaissaient rien aux resources humaines ni au recrutement.

Voici une liste non exhaustive des joyeusetés auxquelles j’ai eu droit:

-Se voir dire que l’on a le profil idéal pour l’emploi, puis ne plus jamais recevoir de nouvelles du service des resources humaines de l’entreprise à laquelle vous avez postulé.

-Les RH qui ne prennent même pas le temps d’expliquer pourquoi vous n’avez pas été retenu pour un job. Silence radio. Même un email automatisé serait mieux que ce silence.

-Les recruteurs qui insistent pour que vous postuliez à des jobs qui n’ont rien à voir avec vos compétences, juste parce qu’ils veulent toucher un pourcentage sur votre embauche

-Les salaires de misère proposés par les RH dans de grandes villes comme Paris, Marseille ou Bordeaux où la vie est chère

-Les recruteurs qui vous harcèlent, puis qui ne vous donnent plus de nouvelles si vous n’avez pas obtenu le job

-Les RH qui prennent deux mois pour décider qui est le bon candidat et engager quelqu’un. Cela a le don d’énerver les candidats, mais aussi les recruteurs qui travaillent avec eux dans certains cas

La liste est non exhaustive…

Un problème de formation?

Pour résumer, j’ai l’impression que souvent, les RH ont les plus beaux bureaux dans une entreprise, mais qu’ils ne bossent pas des masses. Je me demande parfois ce qu’ils apprennent au cours de leur formation… Je peux compter sur les doigts d’une main le nombre de mes amis à qui les RH de leur entreprise leur ont vraiment apporté de l’aide au cours de leur carrière.

Quand à « certains » recruteurs, j’ai l’impression qu’ils sont comme « certains » agents immobiliers (notez que je dis bien “certains”, pas “tous”). Des gens qui ne savent pas trop quoi faire de leur carrière, qui n’ont pas de diplôme, et qui se tournent vers ce milieu où tout le monde peut se lancer parce que c’est le seul moyen qu’ils ont trouvé de gagner de l’argent.

Malheureusement, encore une fois, je me demande quel genre de formation ils font, parce que nombre d’entre eux ne semblent pas avoir les capacités pour exercer ce métier correctement.

Chômage élevé: la faute aux décideurs?

Si de nombreuses personnes en charge d’embaucher des gens ne sont pas capables de prendre les bonnes décisions, on peut se demander si cela ne favorise pas des chiffres du chômage élevés?

En effet, si les RH et recruteurs ne donnent pas suite aux candidatures, ou bien s’ils prennent trop de temps à embaucher les meilleurs candidats, comment le marché de l’emploi peut-il être dynamique?

Et vous, qu’en pensez-vous? Pensez-vous qu’il y aurait moins de chômage en France si plus de RH et recruteurs faisaient leur boulot correctement? Laissez un commentaire si ça vous dit!

Marc

Facebook Comments

Inline
Inline